En mettant en forme ce nouveau blog, j'ai réalisé qu' on est comme un puzzle: on a de multiples aspects en nous , qui font qu'on est nous, mais pas que ça. Je me demandais à quel aspect de moi-même j'allais laisser libre cours dans ces pages, ce qui me tenait le plus à coeur de partager ... mes créations? mes découvertes "spirituelles"? mes trouvailles de brocante? mes balades ?  Vous savez, c'est ce qu'on voit, souvent : un blog culinaire, ou bien un blog vintage, ou bien un blog de créations textiles ... Je n'arrivais pas à choisir, jusqu'au jour où j'ai pris conscience que ce qui me mettait mal à l'aise à la fin du  Curieux , le précédent blog, c'est que justement je m'y sentais à l'étroit,  car je m'y étais fragmentée. Et que ce que je désirais en créant celui-ci, c'est un large espace d'expression, pour y témoigner de ce bonheur de vivre que je ressens de plus en plus, quelle que soit mon activité ou mon absence d'activité!

Ce qui relie toutes les pièces du puzzle est complètement subtil, c' est de l'énergie et cette énergie relie tout en nous. .. et même, nous relie à notre environnement, proche et moins proche. Et l'énergie, c'est du mouvement, c'est de la fluidité. C'est la seule composante de notre être sur laquelle nous puissions compter, à chaque instant; tout le reste va, vient, évolue, se pose, vagabonde ... Je sens en moi une grande composante volatile, très libre, indomptable!

Et en ce moment, c'est quelque chose que je ressens en permanence. Je l'ai toujours ressenti, mais je pensais que c'était un genre de défaut, une malformation , puisque personne ne parlait de ça. Confusément, je croyais que je n'aurais pas dû ressentir cela, puisque ça ne faisait apparemment  pas partie des choses normales que tout le monde vit. Mais cela participait des choses qui me mettaient si mal à l'aise, à l'école, au lycée, puis au travail. Devoir s'adapter à une situation, en permanence, juste par convention, en gommant la majeure partie de ce qui nous constitue, voilà qui est peu rationnel ... et dangereux pour l'équilibre intérieur! Maintenant, j'ai une conscience plus nette de ce fonctionnement, je l'accueille les bras ouverts si je puis dire, car ça fait partie de qui je suis, et je l'ai trop longtemps renié!

Dans une journée je passe d'un monde à l'autre, je vis sur plusieurs plans en même temps et je le sais, à chaque instant. Maintenant, c'est de plus en plus clair pour moi. Et, je dirais, de plus en plus agréable, car je commence vraiment à ... maîtriser ce jeu, dans le sens où j'accepte, le connaissant, de laisser libre cours à ces voyages. 

Bien sûr, c'est très subtil ... mais c'est tout le contraire de sensations éthérées, car justement, plus je me sens bien dans mes baskets, dans mon corps, et plus c'est puissant . Je crois que le fait de renforcer la connexion de plaisir à la terre, aux choses matérielles, à la vie quotidienne, ouvre en quelque sorte un sas vers d'autres dimensions, et ce sas est intérieur. 

 Pas longtemps, quelques secondes, quelques minutes, parfois plus lorsque mon activité en cours peut se tricoter avec, comme par exemple quand je suis en train de créer. Ces mondes sont ceux qui m'habitent, je les ai choisis à force de les visiter dans l'imagination. Je les ai construits peu à peu au fil de mes balades. Maintenant, je ressens qu'ils ont une existence bien ... je ne dirais pas concrète ... encore que? une existence tangible en tout cas. Je peux y aller quand je le souhaite, à n'importe quel instant. Parfois seulement le temps d'une pensée-flash, ou bien alors je m'installe confortablement, je me détends bien, et hop! je m'envole. 

Je crois que c'est le début du résultat de mon travail sur les émotions ( il est préférable de supprimer en amont les destinations douloureuses), lié à l'alimentation vivante. Ressentez-vous également des choses extraordinaires de ce genre?

 

tianmen mountain

 

image: http://ukka.co/pics/wonderful-places/