Pour vous je ne sais pas, mais mon environnement immédiat, son atmosphère, c'est un aspect du quotidien très important. L'ambiance que je construis autour de moi me sert en quelque sorte de laboratoire générant l'auto-inspiration nécessaire à la création.  

Rien de tel qu'un intérieur conventionnel, sans recherche créative, sans personnalité, pour me mettre le bourdon, même si je n'y passe que quelques minutes!  Ceci et notre façon de nous habiller, ce sont vraiment des moyens d'expression à notre portée, dans lesquels on peut, même à petite dose, laisser parler ce qui est au plus profond de nous, et à mon avis, il ne faut pas s'en priver.

Je pense souvent à cela: ça peut paraître futile, mais si on se sent bien, dans ses vêtements, chez soi, on rayonne de bonnes vibrations, les nôtres, uniques, qui partent se diffuser dans le monde, et du coup on participe, à notre façon ... unique ... à remonter les vibrations du monde! et là rien de futile, du coup !

Alors, plutôt que de suivre aveuglément ce qu'on trouve dans les magazines (souvent terriblement ennuyeux, répétitifs, grands générateurs de formatage), ce qui est  le plus gratifiant, c'est encore une fois d'être soi-même; et ça devient tout simple dès qu'on écoute son coeur, qu'on prend un peu de recul et qu'on se demande ce qu'on aime VRAIMENT, au lieu de donner son pouvoir de décision à d'autres.

Et du coup j'ai fait une découverte. 

Le "style bohème" est en déco d'intérieur une mode qui prend de l'ampleur depuis quelques années, surtout outre-atlantique . Quelque-chose m'attirait là-dedans, m'inspirait parfois, mais je n'arrivais pas à en comprendre le fil conducteur. Car sous ce terme étaient réunies des ambiances totalement différentes les unes des autres, souvent contradictoires, comme si le mot même de "bohème" était un sésame-ouvre-toi, un genre de label qu'il fallait absolument utiliser, peu importe pour quoi. 

J'avais l'impression que c'était une appellation fourre-tout ... que tout ce qui n'entrait pas dans une autre catégorie de style, tout ce qui semblait un peu personnalisé, encore plus quand les couleurs étaient vives et mélangées, et qu'il y avait , par exemple, des papiers peints à grands motifs collés sur les murs, hop là! c'est du bohème! 

Alors j'ai cherché une définition du mot "bohème", en décoration bien entendu.

Je l'ai trouvée dans "Déco: les styles actuels"  édité en 2009, (eh oui, un livre, j' y reviens toujours), de Roland Beaufre et Dominique Dupuich.  Je cite:

"Le style bohème est étranger aux effets surfaits, aux décors apprêtés, et privilégie le naturel. Il ne se plie pas aux diktats du bon goût, quels qu'ils soient, et à l'écart de toutes les chapelles, il préfère puiser à différentes sources. En fait, ce serait plutôt un anti-style où par principe le principe même d'art décoratif est banni."

Selon eux, Le Corbusier "posa les bases du décor bohème type" pour l' Expositon Universelle de 1925, ainsi que le groupe de Bloomsbury en 1913  en Angleterre  avec leur atelier Oméga.

Et sur Internet? j'ai consulté Wikipédia:

" C’est à la fois un style de vie qui rejette la domination bourgeoise et sa rationalité dans le cadre de la société industrielle, et la recherche d’un idéal artistique."

Le mot lui-même est apparu en France au XVIIeme siècle, et ne doit pas être confondu avec le mot "bohême", du nom d'une région d'Europe Centrale . Evidemment, l'amalgame est fait depuis longtemps, d'où les confusions!

 Du coup, j'y ai vu plus clair, et j'ai même inventé, à partir de là, ma propre vision de la chose : la maison qui aurait un style bohème, c'est une maison dans laquelle les habitants réunissent des meubles et objets qui sont nécessaires à leur façon de vivre, d'être dans cette maison pour s'y sentir bien selon leur conception à eux de la vie, leurs expériences, leur réflexion. Ils ne font pas de la décoration. Ils n'essaient pas de coller à un style particulier, mais obéissent à leur propre conception de l'équilibre. Ils rassemblent au fil du temps des éléments,  les rapportent de leurs voyages, les réunissent, mais toujours pas dans un but de "déco à la mode", juste parce qu'ils voient les choses d'une façon personnelle, non conforme aux propositions des styles reconnus.

Alors forcément, il n'y a pas de recette. Pas de DIY. Pas de conseils qui tiennent. A part celui-ci: oser être profondément soi-même, authentique, patient! et oublier tout ce qu'on sait de la déco. Rafraîchissant, non?

appart de Boris Vian

l'appartement de Boris Vian

 

greg irvine australian bohem

 

app marianne et Kore Yoors

 

les appartementsde Greg Irvine ; de Marianne et Kore Yoors, via Moon to Moon