IMGP2209

IMGP2210

IMGP2223

IMGP2213

IMGP2225

 

Première utilisation des nouvelles dentelles teintes : le lien d'attache de ce collier est une bande de baptiste brodée que j'ai passée dans ce vert/jaune qui fait mes délices... d'où l'idée spontanée de sucre et de bonbon!

Le reste, vous connaissez déjà: les fleurs que je fabrique à partir de lin blanc ( je le répète constamment, car à La Perrière les visiteurs croyaient souvent que j'achète des tissus de couleur et que je taille les fleurs dedans; dans notre monde de consommation on est tellement habitués à des choses toutes prêtes, pré-formées, en kit même, surtout dans le textile ... ) en lin blanc donc, découpé en pétales, en feuilles, en tiges ... puis cousu et peint, au pinceau, de deux couches au moins de couleurs.

Je vais développer quelque-chose ici, héhé j'en profite puisque j'ai la parole !

Quand on connait un peu l'histoire du textile, on sait à quel point celui-ci, durant des millénaires, fut précieux, rare, objet de soins, sacré même parfois. On le ré-utilisait selon une longue chaîne  de plus en plus ténue, afin que rien n' en soit perdu, il passait de main en main, en de multiples utilisations, jusqu'à ce qu'il n'en reste rien du tout. C'est d'ailleurs pour cela que le textile ancien est plutôt difficile à trouver.

Maintenant, c'est devenu tellement ... banal, et je le ressens dans mon travail . Le textile n'est souvent pas vu, pas regardé,  c'est un matériau qui fait partie de la consommation usuelle.

J'ai remarqué, souvent, quand j'expose,  que pour des personnes non averties, la notion d'art textile même est encore souvent incompréhensible. (Surtout quand il ne s'agit pas de conceptuel monumental, mais rassurez-vous je ne vous ressers pas mon discours sur le sujet!)  

Du coup, j' explique ma démarche, de ma façon de procéder, et peu à peu je vois les regards s'éclairer et l'étonnement naître dans les yeux ... eh oui, c'est beaucoup moins criant que pour la peinture, mais il y a du savoir-faire, du travail, de la réflexion, une gestuelle, un engagement, etc. 

Je vous dis ça à vous qui visitez ce blog, mais je sais bien que vous le savez déjà ( sinon vous ne prendriez pas la peine de venir, ce dont je vous remercie du fond du cœur, car vos visites et commentaires m'encouragent réellement, au jour le jour ). Etre sensible à l'art textile, c'est un pas de plus vers l'art, à mon avis, car c'est moins facile d'accès ... ça demande de prendre du recul, une certaine culture absolument, savoir faire la part des choses, reconnaître les techniques et leur utilisation... bref tout le monde ne le fait pas, loin de là, et j'en profite pour vous féliciter de faire cette démarche -là, et vous pencher sur tout ça avec intérêt et /ou curiosité.

Pour en revenir à mon bizou bijou  sucré, je me lance aujourd'hui même dans une petite série qui mixera le style de celui ci-dessus et celui d'hier, l'indigo. A moins que ça n'évolue en cours de route, ce qui est envisageable aussi. 

Et vous retrouverez tout ça sur ma boutique Etsy , si ça vous chante.