IMGP0122

IMGP0123

 

Quelques images de ma pièce principale, le salon-véranda.

Celles qui me suivent depuis longtemps remarqueront peut-être que c'est moins plein qu'avant, c'est que j'ai relégué mon matériel de couture ailleurs ... au revoir les boites, petit à petit elles sont remplacées par des plantes, des végétaux.

Bon, ça reste bien habité, hein, je ne serai définitivement jamais du genre épuré ... d'ailleurs j'en profite pour glisser un mot à ce propos. 

Apparemment un ou deux livres sont sortis ces dernières années sur le thème "Faites le vide chez vous". Apparemment ça a beaucoup inspiré de monde, je suppose que c'est dans l'air du temps, comme le style scandinave, pour ne pas citer de "grands" noms du commerce de la déco. 

Aîe, c'est pas encore comme ça que je vais faire gonfler mon nombre d'abonnés!

Pour moi c'est un grand mystère: si c'est si important que ce soit vide ou presque - j'imagine que dans ce cas on garde quand même un peu du nécessaire... - pourquoi avoir acheté des trucs? est-ce si important , du coup, que ce soit vide, ou presque? est-ce que les gens achètent sans réfléchir, comme ça sur une impulsion, un truc qu'ils ne veulent pas vraiment? dans ce cas, ne serait-il pas plus judicieux d'entamer une petite thérapie? histoire de voir ce qui se passe à l'intérieur, non pas du lieu de vie, mais de soi-même, car tout vient de là non? 

Je ne parle pas du vide-grenier qu'on s'imposerait une fois l'an pour faire le tri, c'est normal de faire le tri de temps en temps, on peut se lasser de certains objets; non, je parle de cette frénésie de vouloir vider, vider. Vivre avec rien, les mains dans les poches ... et après? c'est un fantasme très à la mode, comme si on culpabilisait de posséder des choses. 

Bon, ce que j'en dis ... de mon côté, oui parfois je revends ou donne des trucs,ça correspond à des périodes de ma vie professionnelle qui est dépendante de beaucoup de matériel; vous le voyez bien d'ailleurs puisque je partage souvent avec vous le bonheur de mes trouvailles. 

Je sais aussi que ça fait partie de moi de créer mon univers intérieur avec des objets, de construire en quelque sorte autour de moi l'écho de mes émotions artistiques. Et si je me laissais avoir par ces modes de faire le vide, je me rendrais très malheureuse, cela m'amputerait d'une partie de moi-même. Je peux me passer de ces choses durant un certain temps, mais bon, le temps existe, les années passent, que je n'ai pas l'intention de remplir de RIEN. Pour moi ça fait partie de la vie, comme se nourrir, respirer, marcher... c'est une de mes sources de joie.

Et c'est là où je voulais en venir: méfiez-vous de ces modes, de ces gens dont les voix s'insinuent dans votre tête, en vous disant que ceci, ou cela, est mal, que vous devriez faire ceci ou cela ... ce n'est pas parce que tel livre devient un best-seller qu'il est bon pour vous. Soyez vous-même envers et contre tout, vous êtes irremplaçable et unique. Vous n'êtes pas comme tout le monde. Et d'ailleurs, "tout le monde" n'existe pas.

Faites-vous plaisir avec ce que vous aimez vraiment, VOUS, et cultivez-le avec un bonheur tout personnel. Toujours. De plus en plus. 

IMGP0124

IMGP0125