IMGP1025

IMGP1027

IMGP1028

 

A l'occasion d'un léger chamboulement de mon salon-atelier comme j'en fais souvent afin de m'adapter aux activités du moment, voilà que je regarde d'un autre œil ces choses que je ramasse tout le temps au point d'en faire, sans le vouloir vraiment, des petites collections, des entassements je dirais plutôt.

Les coquilles d'escargots blanchies, dépigmentées par l'absence d'habitant, deviennent de petites architectures humbles et raffinées. souvent elles sont remplies d'humus, on passe sans les voir ... enfin, si, moi je les vois, amalgamées à un talus, confusément mélangées à un tas de cailloux et de feuilles. 

Les coquilles d'œufs, elles, bien sûr je ne les trouve qu'au printemps mais comme j'en suis joyeuse! regardez, chacune veut dire qu'un oiseau est né, il l'a brisée de son bec à peine formé... quand je la trouve au sol, aussitôt je lève le nez: il y a un nid là-haut, plein de bébés à plumes, et ça fait mon bonheur.

Coquilles, coquilles ... protection, pour ces êtres minuscules et démunis. Elles ne servent qu'une fois, voilà la richesse de cette nature qui offre son abondance sans fin à ses créatures délicates.

Et il m'arrive parfois d'en utiliser, enveloppée de textile:

IMGP1029