Etonnant comme le simple fait de devoir faire un post par jour rallume mon regard. Je prends du recul et je vois ce qu'il y a autour de moi, ce que j'ai envie de vous montrer, de partager avec vous. 

Aujourd'hui je dévoilerai une habitude qui m'est venue cette année je crois. Celle de pouvoir glisser les yeux, même en passant, sur quantité de Bricoles amassées au jour le jour. Le fait de les poser dans ces deux assiettes n'est pas anodin: toute Bricole n'a pas forcément la chance de s'y retrouver, il faut qu'elle m'évoque quelque-chose, qu'elle m'inspire, que je pressente son utilisation prochaine dans un projet en cours ... 

Avant, les Bricoles s'entassaient dans les casiers de boites en bois posées verticalement. Mais apparemment, ce n'est plus d'actualité, Elles sont installées dans des assiettes.

J'aime ces assiettes ébréchées, dont la terre apparaît sous l'émail (on dit sûrement autrement dans le jargon des céramistes) et qui sont trop abimées et fragiles pour servir à ce pour quoi elles furent faites. Elles montent en grade et trônent dans le salon, posées bien en vue et à portée de main. Parfois en passant, je change de place une Bricole, à l'intérieur même de l'entassement, afin que deux couleurs par exemple, se côtoient ou au contraire s'évitent. 

Retour de marché à la brocante, retour de balade ... peu à peu ça s'épaissit. De temps en temps je range une ou deux Bricoles dans des boites. Ou bien, j'en choisis une pour l'intégrer dans un travail. 

IMGP0516

IMGP0517

 

Accéder au statut de Bricole n'est pas donné à tout objet! et on peut dégringoler de son assiette pour pas grand-chose. Y aurait-il une hierarchie des Bricoles, j'en ai bien l'impression, finalement.